Paradise beach in Cayo Santa Maria, Cuba. View of a perfect desert coast with white sand and blue turquoise sea.
Cayo Coco, Cayo Guillermo et  Cayo Santa María résonnent comme de véritables paradis balnéaires et en effet, les îles et îlots sont d’une beauté époustouflante. Cayo Coco (374 km2) le plus grand et Cayo Largo (13km2) le plus petit, sont des îlots qui se situent au nord de la province de Ciego de Ávila où abondent des fonds sous-marins intactes et des plages d’un sable fin et claire époustouflants. Cayo Guillermo jouit d’une barrière d’une longue barrière de corail qui fait le bonheur des plongeurs. Bien isolés et à l’écart de la frénésie touristique, les deux îlots abritent cependant un nombre non négligeable d’hôtels de type Tout-Inclus, bien qu’on s’y retrouve plus au calme que dans d’autres stations balnéaires. Les îlots sont accessibles par la route en accédant d’abord à Cayo Coco et sur ce dernier, un petit aérodrome peut accueillir de petits avions. Les plus gros atterrissent à l’aéroport situé à mi-chemin entre Ciego de Ávila et Morón, un transfert est ensuite nécessaire. Plus à l’ouest, dans la province de Santa Clara, le cayo le plus important Cayo Santa María, est également le plus connu. Également atteignable par un longue chaussée au-dessus de la mer (48 km) vous y traversez différents cayos plus petits, certains sauvages, d’autres comportant de l’infrastructure touristique comme Cayo Las Brujas. Cayo Santa María en est la destination finale, la plage de sable claire est spectaculaire et au-delà des espaces qui appartiennent à l’hôtel, on se retrouve vite dans des contrées vierges et sauvages. La houle peu parfois être très forte, notamment entre les mois de janvier et février. Au sud de la province voisine de Camagüey, l’on trouve également un joyau naturelle pour les amatrices et les amateurs de plongée dans l’archipel des Jardines de la Reina, notamment pour les excursions avec masque-tuba, bien que les infrastructures soient nettement plus modestes voir rudimentaires. Il faut compter environ 4 heures de bateau, payer un permis et le séjour se passe à bord. Et même comme ça, il est indispensable de réserver très à l’avance.